déficit commercial

All posts tagged déficit commercial

1) Analyse par zone géographique de l’année 2009 (fichier Excel de l’Insee de référence : NATTEF08467)

Quels sont les principaux partenaires commerciaux de la France ?

Pour les définir nous allons mesurer le commerce réalisé, comme la somme des importations et des exportations (cf illustration).

Les principaux partenaires commerciaux de la France sont les pays européens limitrophes ; les EU sont le 5ème partenaire, la Chine pointe au 7ème rang et le Japon au 11ème rang.

Les 12 premiers partenaires représentent 70% du commerce extérieur ; 9 sont européens.

 En conclusion :la France ne sait pas bien commercer loin de ses frontières et néglige un certain nombre de pays.

Quels sont les principaux clients de la France ?

Présentation par continent :

L’Europe achète 70% des exportations françaises, l’Asie 10%, les Amériques 9% et l’Afrique 7%.

Présentation par pays :

 

Les 5 premiers clients de la France sont des pays frontaliers, le 6ème est les Etats-Unis.

Les 14 premiers clients achètent 70% de nos exportations.

Les exportations de la France vers les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), 4 grands pays à forte croissance, représentent 5% seulement du total de nos exportations.

 En conclusion : la France ne saisit pas l’opportunité qu’offre la forte croissance des BRIC.

 Quels sont les principaux fournisseurs de la France ?

Présentation par continent :

L’Europe fournit 70% des importations françaises, l’Asie 14%, les Amériques 9% et l’Afrique 5% : peu de différence par rapport aux exportations, sauf pour l’Asie, boostée par les exportations chinoises.

Présentation par pays :

 

Les principaux clients de la France sont aussi ses principaux fournisseurs, et donc avec un poids particulièrement élevé des pays européens frontaliers ; les Etats-Unis sont le 5ème fournisseur dela France ; la  principale différence provient de la Chine, 4ème fournisseur de la France.

Contrairement aux idées reçues les importations françaises en provenance de l’Union Européenne sont 8 fois supérieures à celles en provenance…de Chine ; les importations en provenance d’Allemagne sont 2.5 fois supérieures à celles en provenance de Chine, celles en provenance de Belgique sont du même niveau.

 Quels sont les principaux pays avec lesquels la France est en excédent ? En déficit ?

Présentation par continent :

Le commerce extérieur de biens de la France est en déficit avec l’Europe principalement (61% du déficit), puis avec l’Asie et les Amériques de façon beaucoup plus réduite ; il est légèrement excédentaire avec Le Proche et Moyen-Orient et l’Afrique (commandes militaires comprises).

 Présentation par pays : 

 

C’est avec la Chine que la France présente son plus fort déficit commercial (22 Mds en 2009) ; mais ce n’est pas tant à cause du montant des importations que la faiblesse des exportations (la valeur des ventes françaises en Chine représente une grosse moitié de ses ventes… aux Pays-Bas, pourtant 90 fois moins nombreux) !!

En Europe le commerce extérieur de la France est en déficit avec 20 pays sur 30, principalement avec l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.

Le 2ème déficit commercial de la France est avec l’Allemagne, le 3ème avec la Belgique et le 4ème avec les Etats-Unis.

Les excédents du commerce extérieur de la France se réalisent principalement avec les pays suivants :

 

 

 On constate que ces excédents sont principalement avec des pays peu industrialisés; peu de pays européens également.

 En conclusion :

Ainsi ce n’est pas l’émergence de la Chine qui explique le déséquilibre de la balance commerciale de la France ; c’est à la fois, dans des proportions à préciser :

  • son manque de compétitivité par rapport aux autres pays de l’Union Européenne
  • son manque d’offre de produits de qualité
  • le manque de patriotisme des consommateurs français, qui préfèrent souvent les marques étrangères (allemandes pour les voitures, italiennes pour les chaussures…) aux marques françaises
  • Une tendance à délocaliser des usines hors de France pour satisfaire des besoins intérieurs.

 La situation n’est donc pas la conséquence de la mondialisation croissante des échanges, au sens du développement des échanges avec des pays lointains, conséquence d’une spécialisation du travail.

Le problème se situe principalement dans le rapport de la France avec ses principaux voisins, pourtant largement comparables dans les coûts du travail, la législation sociale…

 Notre principal concurrent n’est pas la Chine, ce sont nos voisins européens ; notre 1er concurrent ce n’est pas nos voisins, c’est nous-mêmes, qui depuis 10 ans avons décroché de façon considérable !

 Ce qui est rassurant c’est que le problème est principalement chez nous : il ne tient donc qu’à nous de le résoudre !!